Une cuisson écologique avec la marmite norvégienne

Une cuisson écologique avec la marmite norvégienne

La cuisson à l’air libre est très calorifuge. En effet, il s’opère un transfert de chaleur vers l’air ambiant. Il faut alors un apport en chaleur constant pour pouvoir cuire les aliments. Avec la marmite norvégienne, adoptez un mode de cuisson plus économe en énergie.

Comment ça marche

Une marmite norvégienne est une sorte de boîte dont les parois sont faites de matière isolante et qui se ferme de manière hermétique. Le principe d’une marmite norvégienne est simple : on porte d’abord à température maximale, selon une cuisson conventionnelle la marmite puis on la place dans la boîte isolante. La cuisson continuera alors sans qu’il n’y ait d’apport supplémentaire de chaleur.

Les avantages et les inconvénients

Le premier avantage qu’offre la marmite norvégienne est bien évidemment de dépenser moins d’énergie pour la cuisson. Mais celle-ci risque de prendre plus de temps. A titre d’illustration, s’il faut en moyenne 25 minutes pour faire cuire 2kg de pomme de terre avec une cuisson normale, cela prend 5 minutes de plus avec la marmite norvégienne tout en permettant une économie d’énergie de 50%.
Avec une marmite norvégienne on peut laisser son plat mijoter tranquillement sans craindre qu’il ne brûle sur le feu. Attention toutefois à ne pas laisser le plat trop longtemps dans la boîte isolante après la cuisson. La chaleur qu’elle offre est un milieu propice à la prolifération des bactéries.

C’est facile à fabriquer

Fabriquer une marmite norvégienne ne devrait vous prendre que quelques heures tout au plus. Prenez un caisson ou une grosse boîte qui peut contenir une marmite. Puis, il faut bien l’isoler avec de la ouate en cellulose, du bois, de la laine, du papier journal ou autre. Il faut veiller à ce que les joints entre le couvercle et la boîte soient suffisamment étanches. Pour limiter les pertes de chaleur par rayonnement infrarouge, tapissez les parois de la boîte avec du papier-aluminium ou un film réfléchissant. Le fond de la marmite norvégienne être plus ou moins plane et rigide pour que le récipient de cuisson soit stable.

Share

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *